Culte du 13 mars 2022

Culte du 13 mars 2022

La grâce, la miséricorde et la paix nous sont données de la part de Dieu notre Père, de Jésus-Christ notre Sauveur et du Saint Esprit.

Le Seigneur nous appelle,

Le Seigneur nous rassemble,

Le Seigneur nous unit,

Le Seigneur est présent parmi nous.

O Dieu, notre Père, nous te remercions pour ce jour et cette heure mis à part dans nos vies.
Que ce soit un temps de paix, d’écoute et de louange ; un temps où par ton Esprit, nous apprenions à vivre en communion avec Jésus-Christ, notre Seigneur.

Amen

Je vous invite à vous lever pour chanter le cantique 221 : O Seigneur, dans mon cœur je t’écoute  1,2,5

Louange

Éternel, nous te rendons hommage car tu es pour toujours, 
notre Dieu, de génération en génération,

Eternel, tu es  notre lumière et notre salut : De qui aurion-nous crainte ? 

Tu es le soutien de nos vies : De qui aurions-nous peur ?

C’est toi que, depuis toujours, nous louons,

pour notre vie qui vient de toi et que tu bénis,
pour nos âmes qui te sont confiées et que tu gardes,
pour tes miracles de tous les jours envers nous.

À toute heure, le soir, le matin et à midi,
Dieu de bonté, ta miséricorde ne s’achève pas.

Père éternel, tes grâces ne tarissent jamais,
Depuis toujours nous espérons en toi.

Je vous invite à vous lever pour chanter le cantique 227 : Célébrons le Seigneur

Ecoutons la loi de Dieu

Ecoute, Israël ! l’Eternel, notre Dieu, est le seul Eternel.

Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée.

C’est le premier et le plus grand commandement.

Et voici le second, qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi–même.

Aucun autre commandement n’est plus grand que ces deux-là.

Et Jésus Christ nous dit : «  Ne croyez pas que je suis venu abolir la loi ou les prophètes. Je ne suis pas venu abolir mais accomplir…Soyez parfaits, comme votre Père du ciel est parfait »

Repentance

Nous avons entendu ta loi, ô Dieu, notre Père, comment pourrions-nous être parfait ?

Pardonne-nous, nous ne savons pas voir dans l’homme qui est en face de nous un frère à aimer, nous ne savons même pas aimer nos frères.

Père nous ne savons pas t’aimer. Nous attendons tes services au lieu de nous mettre à ton service. Nous voulons diriger nos vies au lieu de te les confier….

Notre Dieu, notre Père, nous te demandons humblement pardon et nous nous confions à ta grâce.

Rappelle-nous sans cesse, que la Paix vient de toi, que la Vie vient de toi, que l’Amour vient de toi, que l’Espérance vient de toi.

Nous te le demandons au nom de Jésus-Christ, ton fils bien-aimé, notre Seigneur.
Amen

Pour poursuivre cette prière, en restant assis, 

Je vous invite à chanter le Psaume 6 : 1,4 Seigneur qui vois la peine où le péché me mène

Pardon

Nous nous levons pour entendre les paroles de grâce :

Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse pas mais qu’il ait le Vie Eternelle

L’apôtre Paul déclare :

Notre Sauveur Jésus Christ s’est donné lui–même pour nous, afin de nous racheter de toute iniquité et de nous purifier.

Il nous a sauvés non en vertu d’œuvres que nous aurions accomplies nous–mêmes dans la justice, mais en vertu de sa miséricorde, par le bain de la nouvelle naissance et de la rénovation que produit l’Esprit Saint.

Cet Esprit, il l’a répandu sur nous avec abondance par Jésus Christ notre Sauveur,

afin que, justifiés par sa grâce, nous devenions, selon l’espérance, héritiers de la vie éternelle

Que Dieu nous mette au cœur l’assurance de son pardon et qu’il nous donne de marcher sur le chemin de son Royaume

Amen

Chantons notre reconnaissance avec le cantique : 266 : Rendons gloire à Dieu

Prière d’illumination

Avant de lire les écritures je vous invite à la prière afin que cette parole que nous allons entendre nous puissions la recevoir, la croire et la mettre en pratique.

Notre Dieu, notre Père, ta Parole est pour nous ferment du Royaume et germe d’espérance. 

Que par ton Esprit, nous la recevions avec simplicité et avec joie. 

Que cette parole nous fasse porter les fruits que tu attends. 

Nous te le demandons par Jésus-Christ, Notre Seigneur.
Amen

Lecture   :

Luc 9 28-36 ; Genèse 15, 5-18 ; Philipiens 3,17-4,1 ; Psaume 27

Prédication

Le texte qui nous est proposé pour ce 2ème dimanche de carême est celui dit par la tradition de la « transfiguration de Jésus-Christ » 

Nous retrouvons ce passage dans les trois évangiles synoptiques, mais dans aucuns des évangiles le mot transfiguration n’est utilisé ;  c’est plutôt une nouvelle théophanie, une nouvelle révélation qui va être faite à Jésus et surtout à ses trois disciples Pierre, Jacques et Jean, qu’il a choisi pour l’accompagner dans sa prière sur la montagne, symbole du lieu de rencontre avec Dieu. Il semble important de chercher non pas tant le comment cela a-t-il pu se faire, que pourquoi les disciples y ont assisté et ce que cela signifie pour nous maintenant.

Le passage commence par une indication de temporalité : « 28  Environ huit jours après qu’il eut dit ces paroles ». Or Luc a précisé au début de son livre qu’il s’agit d’un récit ordonné (Luc 1,3). L’indication temporelle est importante : Pierre a confessé  Jésus comme le Christ de Dieu et Jésus commence à annoncer à ses disciples sa passion, sa mort et sa résurrection, comment le suivre puis  annonce son retour en gloire, prophétise la transfiguration.

La transfiguration de Jésus est bien une étape importante avant la Passion et la Résurrection confortant Jésus dans sa mission et elle sera un réconfort, une espérance  pour les disciples lorsqu’ils devront affronter l’arrestation la condamnation et la mort sur la croix de Jésus qu’ils refusent.

Les interventions du Saint Esprit se multiplient: la transfiguration de Jésus, la rencontre avec Moïse et Elie dans la gloire, la nuée, la voix venue de la nuée.

La transfiguration :

29  Pendant qu’il priait, l’aspect de son visage changea, (devint autre, est sans doute une meilleure traduction). Par ce terme les disciples désignent là quelque chose d’indéfinissable, ils ne reconnaissent plus Jésus l’homme qu’ils côtoient habituellement,  ils commencent à expérimenter sa nature divine

…son vêtement devint d’une éclatante blancheur ;  cette expression nous  rappelle celle du  psalmiste s’écriant : SEIGNEUR mon Dieu, tu es si grand ! Vêtu de splendeur et d’éclat, drapé de lumière comme d’un manteau. (Ps104)

A cette transfiguration s’ajoute la rencontre avec Moïse et Elie 

30  Et voici, deux hommes s’entretenaient avec lui : c’étaient Moïse et Elie,

31  qui, apparaissant dans la gloire,

Moïse et Elie représente l’ancienne alliance : la Loi en Moïse, les Prophètes en Elie. Ils ont eu la révélation de Dieu sur la montagne et sont maintenant associés à la nouvelle alliance et à la manifestation de la gloire du Christ.

Moïse, chargé par Dieu de libérer son peuple, a reçu la Loi sur le Mont Sinaï et en redescendant son  visage est transfiguré, il était alors au cœur de sa mission.  

En parallèle Jésus est transfiguré après avoir annoncé sa Passion, comme s’il était confirmé par Dieu dans sa mission. 

Le lien entre Passion et Transfiguration est renforcé par la suite du verset 31 sur leur entretien : 

Moïse et Elie … parlaient de son départ qu’il allait accomplir à Jérusalem.  Le mot grec utilisé pour départ est exodos, exode, rappelant la sortie d’Egypte vers la terre promise et la Pâque, l’agneau immolé, l’exode de Jésus à Jérusalem désigne bien sa mort, accomplissement de l’alliance.  Le départ définitif de Jésus se fera après la résurrection à l’Ascension, élevé au ciel dans une nuée, la transfiguration en étant une préfiguration avec la nuée qui vient couvrir Moïse et Elie. Si Moïse a connu une transfiguration, Elie lui sera enlevé au ciel sous les yeux de son disciple Elisée. 

Au moment où Jésus Moïse et Elie se séparent, une nuée vint les couvrir  La nuée est le signe de la présence de Dieu, c’est elle qui a guidé le peuple hébreu dans le désert

35  Et de la nuée sortit une voix, qui dit : Celui–ci est mon Fils élu : écoutez–le !

Dieu révèle la vraie divinité du Christ : Fils de Dieu, lumière issue de la lumière, engendré et non crée, et par qui tout a été fait. 

Il l’a révélé  à Jésus lui-même lors de son baptême Tu es mon Fils bien–aimé ; en toi j’ai mis toute mon affection.

Cette fois Il le révèle aux disciples Pierre Jacques et Jean et au-delà à l’Eglise et à chacun de nous:

Celui–ci est mon Fils élu ou mon Fils bien-aimé en qui je me complu : écoutez–le ! 

Quelle scène étonnante unifiant l’ancienne et la nouvelle alliance de Dieu avec son peuple avec l’humanité, retraçant tout du passé et de l’avenir de Jésus, s’effaçant dans la révélation de la divinité de Jésus. L’expérience est difficile. Pierre a du mal à avoir une attitude adaptée devant cette expérience, il veut comme la fixer, il veut faire quelque chose, pour prolonger cette expérience. Maître, il est bon que nous soyons ici ; dressons trois tentes, une pour toi, une pour Moïse, et une pour Elie. Il ne savait ce qu’il disait. Et oui si Pierre est le « chef » des disciples c’est qu’il est tellement comme chacun de nous, avec ses excès, ses maladresses, ses incompréhensions, ses refus, ses élans, son besoin d’agir, de posséder. Pierre aura bien du mal à accepter la passion de son bien-aimé maître et seigneur.

La transfiguration, la vision de la gloire divine de Jésus, cette révélation est là pour l’édification des disciples, consolation, encouragement, exhortation. 

Le récit se termine ainsi : 36  Quand la voix se fit entendre, Jésus se trouva seul. Les disciples gardèrent le silence, et ils ne racontèrent à personne, en ce temps–là, rien de ce qu’ils avaient vu.

Plus tard ils pourront raconter après la Pentecôte.  Ce sera leur mission confiée par le Christ lui-même avec le Saint Esprit et Pierre témoignera dans sa 2ième épitre : (2 Pierre 1,16-18)

16 ¶  Ce n’est pas, en effet, en suivant des fables habilement conçues, que nous vous avons fait connaître la puissance et l’avènement de notre Seigneur Jésus–Christ, mais c’est comme ayant vu sa majesté de nos propres yeux.

17  Car il a reçu de Dieu le Père honneur et gloire, quand la gloire magnifique lui fit entendre une voix qui disait : Celui–ci est mon Fils bien–aimé, en qui j’ai mis toute mon affection.

18  Et nous avons entendu cette voix venant du ciel, lorsque nous étions avec lui sur la sainte montagne.

En vérité en ses trois apôtres c’est toute l’église qui voit la gloire du Fils de l’Homme et entends : Celui–ci est mon Fils élu : écoutez–le !

Ecoutez-le, 

Comme les disciples nous gardons silence et nous écoutons :

Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui–même, qu’il se charge chaque jour de sa croix, et qu’il me suive.

24  Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la sauvera.

Ecouter, et accepter ;

Ecouter dans la confiance ;

Ecouter et prier ; 

Ecouter et méditer ;

Ecouter et contempler ;

Comme le psalmiste, Chercher la face du Seigneur : la face douloureuse du Christ souffrant qui révèle un amour parfait, la face transfigurée de Jésus dans la prière, la face glorieuse du Ressuscité

Amen

Je vous invite à vous lever et à chanter le  cantique 429 : C’est vers toi que je me tourne 1, 2

Nous restons debout pour confesser notre foi

Confession de foi

Symbole des apôtres :

Je crois en Dieu, le Père tout-puissant,
Créateur du ciel et de la terre.
Et en Jésus Christ, son Fils unique, notre Seigneur ;
qui a été conçu du Saint Esprit, 

et qui est né de la Vierge Marie ;
il a souffert sous Ponce Pilate, 

il a été crucifié, il est mort, 

il a été enseveli, 

il est descendu aux enfers ;
le troisième jour 

il est ressuscité des morts,
il est monté aux cieux, 

il siège à la droite de Dieu le Père tout-puissant,

il viendra de là pour juger les vivants et les morts.
Je crois en l’Esprit Saint

Je crois la sainte Église universelle, 

la communion des saints,
la rémission des péchés, 

la résurrection de la chair, 

et la vie éternelle.

Amen

Je vous invite à chanter le cantique 151,4

Offrande

Seigneur, nous te rendons grâce pour les dons que jour après jour, nous recevons de ta bonté. 

Accepte cette offrande comme un signe de notre amour et de notre consécration à ton service

Prions

Notre Dieu notre Père, nous voulons te dire merci

pour la gloire de ton Fils Jésus-Christ que tu as donné à voir à ton Eglise,  

pour ta Parole qui nous  redit ton amour pour les hommes.

Tu nous envoies maintenant au dehors pour rayonner de ta bonté

Nous voulons te remettre le monde où tu nous envoie.

Nous te prions pour tous ceux qui souffrent 

Ne permets pas que la résignation et le désespoir dominent le monde.

Nous te prions particulièrement pour les Ukrainiens et pour le retour de la paix en Ukraine, Nous te prions pour le peuple russe tout entier, dans sa diversité. 

Nous te prions pour toutes les victimes de la violence aveugle que porte la guerre, le terrorisme, le totalitarisme partout dans le monde. 

Nous te prions pour les dirigeants des états, convertis les cœurs de pierre et soutiens tous ceux qui se mobiliseront pour restaurer la paix, le dialogue et la concorde entre les peuples.

Nous te prions pour ceux qui diffusent les informations et les idées,  que le respect de l’Homme soit leurs préoccupations premières 

Nous te prions pour ton Eglise, afin qu’elle témoigne avec confiance et force de ton Evangile.

Nous prions pour que des germes d’espérance soient semés et annoncent l’avènement de ton règne.

Tous ensembles nous t’adressons la prière que Jésus Christ  nous as enseigné :

Notre Père qui es aux cieux, 

que ton nom soit sanctifié, 

que ton règne vienne, 

que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour ; 

pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. 

Ne nous laisse pas entrer en tentation 

mais délivre-nous du mal, 

car c’est à toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire, 

aux siècles des siècles. 

Amen.

Exhortation Bénédiction

Réjouissez–vous toujours dans le Seigneur ; je le répète, réjouissez–vous.

5  Que votre douceur soit connue de tous les hommes. Le Seigneur est proche.

6  Ne vous inquiétez de rien ; mais, en toutes choses, par la prière et la supplication, avec des actions de grâces, faites connaître à Dieu vos demandes.

7  Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Christ–Jésus. ( Philippiens 4 : 4-7)

Je vous invite à vous lever pour recevoir la bénédiction de la part de Dieu :

Que l’Eternel vous bénisse, et qu’il vous garde !

Que l’Eternel fasse luire sa face sur vous, et qu’il vous accorde sa grâce !

Que l’Eternel tourne sa face vers vous, et qu’il vous donne la paix ! (Nombres 6,24-26)

Cantique 616 :Confie à Dieu ta route : 1,4

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.